histoire
animaux

La Thusia

La thusia est l'immolation d'un animal dont une partie est brûlée - la fumée nourrit les dieux - et l'autre mangée cuite par les hommes. C'est le sacrifice par excellence dans les cités grecques. Pour Hérodote, elle est ce qui sépare les Grecs des peuples barbares qui ne pratiquent pas le sacrifice sanglant.

Le cadre du sacrifice

La religion grecque est une religion sans prêtre. Ainsi tout citoyen peut accomplir la thusia, en son nom propre, en celui d'un groupe ou même au nom de la cité.
Les victimes des sacrifices sont choisies parmi les animaux domestiques, bovins, porcs, ovins, selon les dieux que l'on souhaite honorer. L'animal doit être sans défaut (taches, blessures) pour incarner la pureté.

Les étapes du sacrifice

Conclusion

Par la thusia, les hommes répètent la ruse de Prométhée qui les a toutefois perdus. Ne voulant pas briser l’organisation du monde qui depuis sépare les dieux, les hommes et les animaux, ils sacrifient l’animal pour confirmer leur place dans l’ordre du monde. La mort de l’animal rassemble les hommes lors de cérémonies, les organisent en communauté lors des festins et fondent ainsi la cité grecque.